On dit que l'univers est en constante expansion ce qui signifie qu'il a une limite et qu'elle s'agrandit tout le temps. Mais il y a quoi de l'autre coté de cette limite ?

+1 vote
demandé 14-Oct-2016 par kesako (304,830 points)
reclassée 26-Oct par BlackBox

1 Réponse

0 votes
répondu 26-Oct par BlackBox (23,200 points)
Certes l'univers est en constante expansion.  Mais faut encore savoir ce que cela signifie.

Il faut bien distinguer deux éléments, l'évolution de l'univers (son expansion donc) et la question de son infinité ou non. Dans le 2e point on à 3 solutions : univers infini, univers fini (avec limite tangible), univers fini (sans limite tangible).

Au fond peu importe la réponse du 2e point, ce n’est pas ce point qui va nous posé problème, puisqu’il existe une autre limite plus impactante dans notre vision de l’univers. Une limite définitivement infranchissable : la VITESSE DE LA LUMIÈRE. C'est d’ailleurs la seul chose dans l'univers qui ne varie pas selon l'observateur (peut importe l'état de ce dernier, vitesse ou position).

La vitesse de la lumière nous fixe donc un horizon infranchissable, nous bloquant ainsi l'accès à une partie même de l'espace. Lors de l'expansion de l'univers, il y a un fait notable qui donne cette particularité d’« horizon » : Rien ne peut dépasser la vitesse de la lumière sauf l'expansion de l'espace lui même. Et il ne s'en prive.


Ainsi plus on regarde loin de notre position plus les objets semblent s'en éloigner rapidement et ce dans toutes les directions. Cet effet est appeler le « décalage vers le rouge », dû à l'étude du rayonnement que l'on reçoit de ces objets. Si l'univers évoluerai dans l’autre sens, s’il serait en contraction, on pourrait observer un « décalage vers le bleu ».

Donc plus on regarde loin plus les objets semblent s’éloigner de nous à plus grandes vitesse, alors vient un moment ou ils s’en éloigne plus vite que la lumière. Attention, ses objets ne voyage pas plus vite que la lumière mais leur espace s’étend plus vite. Il faut toute de même précisé que tout cela est relatif uniquement à l’observateur. Et que tout observateur va avoir sa propre limite, son propre horizon. Comme chaque personne sur Terre va avoir son propre horizon selon ou il se trouve.

Pour mieux comprendre, c’est comme si on prenait deux photo identique dont une était plus grande que l’autre. Faites correspondre un même point sur les deux photos. Ce point désignera l’observateur dans l’univers. Regarder maintenant comment se comporte l’espace autour de ce dernier. Plus on s’éloigne de l’observateur plus le décalage entre les deux photos est grand. Mais si vous décidiez de vous déplacer à l’autre bout de cette « map » vous réduiriez l’écart vers la position que vous viser et l’agrandirait dans la position que vous quitter. On peut voire ça comme deux grille au grandeur de mailles différentes, dont la plus grande serai en constante agrandissement, expansion.

C’est pourquoi l’expansion même de l’univers nous bloque au-delà d’une certaine limite non tangible, la vitesse de la lumière. Il y a des objets que nous ne pourrons jamais rattraper.


Et voilà. Dites moi si c’était assez clair, si j’ai pas trop dis de bêtise. Toujours se remettre en question. Je peux très bien me trompé. ;-) Puis j’espère avoir répond à la question tout de même.

16,751 questions

2,147 réponses

334 commentaires

127 utilisateurs

Utiliseurs les plus actifs
ce mois ci:
    Gute Mathe-Fragen - Bestes Mathe-Forum
    Bienvenue sur le portail des questions existentielles. Nous nous posons tous des questions, que ce soit des questions bêtes, philosophiques, droles, debiles ou meme absurdes. Sur ce site nous recensons donc ces questions existentielles pour le fun. Repondez aux questions existentielles posees par les autres internautes... Votez pour les meilleures questions existentielles ! Soumettez vos questions existentielles. Bon surf ;)
    ...